Une guerre sanglante opposant deux races : pokemons et humains... De quel côté seras-tu ?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Qui comprend l'humanité recherche la solitude (A.H) - Green Mikuwo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Meghan Anderson

Fière milicienne & admin de l'ombre


Fiche de ton personnage
Âge: 18 ans
Camp dans la bataille: Milicien
Relations:

MessageSujet: Qui comprend l'humanité recherche la solitude (A.H) - Green Mikuwo   Mar 7 Aoû - 12:44


Il n'est de pire solitude que celle qu'on éprouve quand on est deux (M.L)

Une brise s'éleva et vînt caresser ma tête nue faisant virevolter mes cheveux au gré de ce vent tiède et réconfortant. La nuit était comme un drap de soie noir au-dessus des maisons qui à l'entour parsemé de petites sphères brillantes que l'on se plaisait à nommer les étoiles. J'observais le paysage qui s'offrait à moi. Rien de bien intéressant en vérité. D'énormes bâtiments aussi massifs qu'imposants étaient dressés ça et là. Je reconnaissais le bâtiment A qui servait surtout de terrain d'entraînement. C'était là qu'étaient formés la plupart des miliciens. Nombre d'entre eux avaient laissés leurs âmes dans cette salle. L'entraînement était si dur, si pénible, que trois mois passés à l'intérieur et vous finissiez lobotomisé. Il n'était pas rare de voir quelques nouvelles recrues jeter l'éponge ou mettre un terme à leurs jours en plein entraînement mais l'évènement était toujours très marquant. A cette pensée je soupirais, l'armée que j'aimais tant était aussi celle que je détestais le plus, quel paradoxe, n'est-ce pas ? A côté de ce bâtiment on pouvait voir d'énormes pins se dresser fièrement. Ils étaient si grands que je me plaisais à croire qu'un jour où l'autre ils finiraient par toucher la lune. La rosée du matin n'allait pas tarder et déjà l'humidité se faisait ressentir sur le gazon au sol. J'étais subjuguée par cette beauté dont je prenais si peu le temps de l'observer. Errant je ne sais où, je traversa le complexe de la milice pour me rendre dans mes appartements. En tant que milicienne, j'avais eu le droit de posséder un appartement à l'intérieur même du complexe de la milice. Une chance pour une jeune fille comme moi. Ma famille avait été décimée dans des conditions horribles et la nouvelle réforme n'avait pas joué à mon avantage. En effet, elle stipulait que lors d'un assassinat dans une maison, celle-ci devait être saisit et donnée à l'état. Toute personne survivant à l'attaque mortelle devrait se trouver un autre logement dans les semaines à venir. C'est là une des principales raisons de mon engagement dans la milice mais je me gardais bien de le crier sur tous les toits. Ce n'était pas une chose que je devais mettre en avant. J'arriva bientôt aux appartements des soldats lorsque je vit une ombre se profiler dans l'obscurité. Je plissa les yeux. Ce visage fin ne m'était pas inconnu d'autant plus que des cheveux aussi flamboyants ne pouvaient pas ne pas laisser un quelconque souvenir. En effet, je le reconnu immédiatement, il s'agissait de Green Mikuwo. L'un de mes collègues. A vrai dire, je n'avais jamais véritablement eu l'occasion de lui adresser la parole. En m'approchant de lui, je prit mon courage à deux mains et profita de l'occasion pour faire sa connaissance.

- Il est tard, dois-je comprendre que vous non plus vous n'arrivez pas à dormir ?


_________________
Spoiler:
 
Tous les hommes sont menteurs, inconstants, faux, bavards, hypocrites, orgueilleux et lâches, méprisables et sensuels ; toutes les femmes sont perfides, artificieuses, vaniteuses, curieuses et dépravées. Le monde n'est qu'un égout sans fond où les phoques les plus informes rampent et se tordent sur des montagnes de fange ; mais il y a au monde une chose sainte et sublime : C'est l'union de deux de ces êtres si imparfaits et si affreux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Green Mikuwo

Milicien vengeur !


Fiche de ton personnage
Âge: 21
Camp dans la bataille: Milicien
Relations:

MessageSujet: Re: Qui comprend l'humanité recherche la solitude (A.H) - Green Mikuwo   Mar 7 Aoû - 14:47

Mon dieu, que m'arrivait-il ? Je m'étais réveillé en sursaut, le front luisant de sueur, les yeux révulsés d'une terreur inconnue et les bras tremblants. Je tourna la tête à ma droite, rien, à ma gauche, non plus. Que se passait-il ? De quoi avait-je bien put rêver pour me réveiller dans un pareil état ? Les terreurs nocturnes s'emparaient de moi un peu plus chaque nuit et ces derniers temps il n'était pas rare que je me réveille en pleine nuit cependant je n'arrivai jamais à me souvenir de ce qui avait put m'effrayer.

Bien décidé à me changer les idées, je me leva de mon lit et enfila par dessus mes vêtements de nuit mon long manteau de milicien noir en cuir. J'enfila la première paire de chaussure qui se trouva à ma portée, il s'agissait de chaussons. Tant pis, ça ferait l'affaire. Je tourna le cou, le fit craquer et laisser échapper un soupir en sentant les muscles se décontracter. Me dirigeant vers la sortie de mon appartement, je veilla à prendre mes clefs. Où je me rendais, je n'en savais rien à vrai dire, je voulais juste prendre l'air. Je pénétra dans le long couloir qui ressemblait plus à un couloir d'hôtel qu'à un immense immeuble et descendis un à un les escaliers.

Une fois dehors, je m'assis sur un banc près de mon immeuble et observa le ciel. C'était quelque chose d'assez relaxant que d'observer le ciel, non pas que je soit quelqu'un de mélancolique en vérité mais j'avais un besoin de me ressourcer, de me changer les idées et de me remplir la tête de futilités. Je fut bientôt coupé de mes pensées par une voix douce qui ne m'était pas inconnue. Je tourna les yeux, c'était Meghan Anderson.

Cette jeune femme était considérée comme la beauté froide de la milice. Tous les miliciens bavaient dessus sans exception. Son visage en forme de coeur, son teint clair, ses joues roses, son regard froid mais angélique, ses lèvres aussi rouges que des cerises, ses longs cheveux roses qui tombaient en cascade sur ses frêles épaules. Quel ne fut pas l'honneur que j'avais en ce moment-même d'être l'homme à qui elle daignait accorder un peu de son attention. Cependant je n'était pas homme à m'émouvoir, de moins pas de l'extérieur. Je gardais mon calme en toute circonstances, l'une des rares qualités que l'on avait réussi à m'inculquer dans ma jeunesse.

« Il est vrai que je suis sujet à quelques terreurs nocturnes ces derniers temps et venir me ressourcer ici n'est pas rare mais c'est bien la première fois que je vous vois par ici, Meghan, c'est bien ça n'est-ce pas ? Oh ne vous étonnez pas, je connais votre prénom comme à peu près tous les hommes qui se sont engagés dans la milice. Je me nomme Green Mikuwo, je suis du 107ème d'infanterie. Je me bat pour une cause qui nous dépasse tous les deux mais passons, ce ne doit pas être très important, je vous en prie, asseyez-vous. »

Je lui présenta la place à côté de moi sur le banc. J'avais conscience de parler beaucoup, même trop mais c'était presque compulsif chez moi. Il me fallait parler, parler et encore parler pour éviter que l'on ne me pose trop de questions. Je détestais les questions surtout quand le sujet principal me concernait.

_________________
Grand partisant des Free Hugs! Soyons tous amis! Et si quelqu'un vous énerve, on le tuera tous enssemble!
Like a Star @ heaven Peace an love Like a Star @ heaven Or not at all tongue

Est à la recherche d'un bon avatar d'Akaito, des vocaloids, en 200X400 si possible, vu que je suis une bouse en graph'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Meghan Anderson

Fière milicienne & admin de l'ombre


Fiche de ton personnage
Âge: 18 ans
Camp dans la bataille: Milicien
Relations:

MessageSujet: Re: Qui comprend l'humanité recherche la solitude (A.H) - Green Mikuwo   Mar 7 Aoû - 20:55

A la fois surprise et émerveillée par l'amabilité du jeune homme, je pris place à ses côtés sur le banc d'une couleur que je qualifiais de bordeaux. Je l'observa plus en détaille. Son air sérieux, qui pourrait faire fuir la plupart des personnes lui ayant adressé la parole, avait pour effet sur moi tout à fait le contraire. En effet, s'il avait été plus jovial et amical, j'aurais sans doute passé mon chemin pour aller me reposer tranquillement mais son air dur, ses traits sérieux m'incitaient à rester là et à l'écouter davantage. Je ne sais pourquoi à vrai dire, sûrement pour satisfaire une curiosité vorace dans mon cas mais j'aimais côtoyer les personnes peu enclin à s'adresser aux autres plutôt que de copiner avec ceux qui justement cherchaient les faveurs de ces personnes. Le vent était frais mais ressourçant c'est du moins ce que je me disais pour éviter de ne trop frissonner devant lui. Il connaissait mon prénom, curieuse de savoir comment il l'avait apprit, je me résolue à lui faire sortir la réponse de sa bouche quelques instants plus tard après l'avoir assaillie de multiples questions sans importances.

- Au 107ème d'infanterie dites-vous ? Et qu'est-ce qui vous a poussé à vous engager dans l'armée si cette cause comme vous le dites nous dépasse tous les deux ? Vous battez-vous pour venger un proche, avez-vous quelque chose à prouver à quelqu'un ou vous battez-vous pour l'honneur, pour la gloire ou tout simplement pour défendre des principes qui sont les vôtres ?

Si ma question n'était pas posée sur à savoir comment il connaissait si bien mon nom, j'entrepris de le noyer sous un flot de questions toutes plus inutiles les unes que les autres. L'entrevue que je venais d'avoir avec Akira m'avait toute retournée et j'avais besoin de me changer les idées aussi le fait de discuter avec une personne que je considérais plus comme mon égal était pour moi une source bienfaitrice, du moins, je le pensais fortement. J'espérais secrètement pouvoir converser de choses qui nous intéresserais tous les deux non pas que la discussion que j'avais eue avec Akira n'était pas des plus intéressantes mais je ne pouvais le considérer comme mon égal. Il était tout de même le chef de la milice tandis que moi, je n'étais qu'une simple milicienne à son service se battant pour des causes qui lui passaient très probablement au-dessus de la tête.

_________________
Spoiler:
 
Tous les hommes sont menteurs, inconstants, faux, bavards, hypocrites, orgueilleux et lâches, méprisables et sensuels ; toutes les femmes sont perfides, artificieuses, vaniteuses, curieuses et dépravées. Le monde n'est qu'un égout sans fond où les phoques les plus informes rampent et se tordent sur des montagnes de fange ; mais il y a au monde une chose sainte et sublime : C'est l'union de deux de ces êtres si imparfaits et si affreux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Green Mikuwo

Milicien vengeur !


Fiche de ton personnage
Âge: 21
Camp dans la bataille: Milicien
Relations:

MessageSujet: Re: Qui comprend l'humanité recherche la solitude (A.H) - Green Mikuwo   Mar 7 Aoû - 22:35

Sa voix était encore plus douce que ne la décrivait les autres gars de mon unité. Meghan Anderson était une jeune femme très connue dans la milice, pas sûr qu'elle soit elle-même au courant de cette popularité pourtant si évidente. Tous les gars de la milice bavent sur cette nana. Personnellement, je m'étais toujours dit que le jour où je la rencontrerai, je serais probablement l'homme le plus déçu du monde m'attendant à une exagération forcée de la part de mes camarades mais je fut bien forcé de reconnaître que j'avais eu tord car Meghan Anderson était cent mois mieux que ce qu'on avait put me dire d'elle. On m'avait dit que sa voix était douce, mélodieuse, elle était en vérité encore mieux. On m'avait dit que son visage égalait vaguement celui d'un ange, elle était encore mieux. Je ne savais pas si son intérêt pour ma petite vie insignifiante était réel mais le simple fait qu'une femme comme elle m'adresse la parole éveillait en moi un sentiment de fierté et de gratitude très sincère.

- A vrai dire, la vengeance est ma motivation première, je le reconnais. Je sais, enchaînais-je. Vous allez me dire que la vengeance ne résout rien mais à défaut d'avoir un but dans ma vie je venge les personnes qui m'ont un jour été chers. Je ne sais pas si c'est votre cas, si vous avez vécu ce que j'ai put vivre mais si non, je ne vous le souhaite pas. Etes-vous sincère ? Je veux dire, quand vous vous intéressez à ma pauvre vie ? Je suis un type insignifiant et à vrai dire pas vraiment intelligent, j'ai pas de but dans ma vie à part celui de venger mes proches.

Je ferma les yeux, pourquoi parlais-je autant ? Elle allait me prendre pour un abruti intimidé par tant de beauté qui essaye de gagner du temps pour avoir ne serait-ce qu'une ou deux minutes de plus en sa compagnie.

_________________
Grand partisant des Free Hugs! Soyons tous amis! Et si quelqu'un vous énerve, on le tuera tous enssemble!
Like a Star @ heaven Peace an love Like a Star @ heaven Or not at all tongue

Est à la recherche d'un bon avatar d'Akaito, des vocaloids, en 200X400 si possible, vu que je suis une bouse en graph'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Meghan Anderson

Fière milicienne & admin de l'ombre


Fiche de ton personnage
Âge: 18 ans
Camp dans la bataille: Milicien
Relations:

MessageSujet: Re: Qui comprend l'humanité recherche la solitude (A.H) - Green Mikuwo   Mer 8 Aoû - 10:58

Un sursaut de surprise m'agita lorsqu'il me révéla le motif de son engagement pour la milice, certes, le miens était quasi-similaire mais de l'entendre dire de la bouche d'une autre personne et surtout sur un ton aussi défaitiste que celui-ci produisit chez un moi un trouble à peu près visible pour n'importe qui. La modestie semblait l'étouffer, comme une qualité qui se révèle être en fait plus un défaut qu'autre chose. Il se plaignait de son manque d'intelligence pourtant tout en lui respirait une vivacité d'esprit supérieur à la moyenne. ça se lisait dans le regard, du moins j'en était intimement persuadée mais aussi dans ses manières, dans sa façon de parler et même dans ses propos envers lui-même. Son jugement dur envers sa propre personne révélait une réflexion que beaucoup n'auraient pas osés faire de peur d'y trouver quelqu'un de détestable. Je déposa sa main sur son épaule, un geste amical visant à réconforter le pauvre soldat.

- En vérité je ne vous juge nullement Green, votre courage m'impressionne, votre franc-parler me laisse sans voix, votre modestie m'arrache un sourire attendri. Comment pouvez-vous vous juger aussi mal alors que je vois en face de moi une personne doué de toutes les qualités qu'il se dénigre ? La vengeance est le motif de bien des soldats dans cette armée, le miens n'en est pas loin et la souffrance a déjà frappée à ma porte il y a bien longtemps.

Je soupirais de lassitude, me rappeler de cette période de ma vie me faisait ressentir une petite douleur au fond de la poitrine. Une petite douleur vive, intense mais fuguasse et passagère. Le genre de douleur qui ne s'efface qu'après des années de remords, de repentir incessants, de tristesse éprouvée après une nostalgie exaspérante.

Soudain, alors que je venais de me perdre dans le flots de mes souvenirs j'entendit un bruit qui m'alerta aussitôt. C'était une sorte d'étouffement, comme si quelqu'un essayait de parler avec un torchon dans la bouche. Je me leva d'un bond du banc sur lequel j'étais assise et posa un regard alerte sur Green Mikuwo. Avait-il entendu comme moi ce bruit étrange ? Je tourna la tête de tous les côtés pour tenter de déterminer une provenance à ce bruit anormal mais en vain. Le bruit venait de se perdre dans les méandres de la nuit, dans la froideur nocturne. Une montée d'adrénaline agita mon corps. Le bruita arrêté me donnait une raison de plus d'en trouver la source. Je me précipitait dans l'allée entre les bâtiments de la milice et tourna la tête en tout sens, rien.

- Green ! Avez-vous entendu ce bruit ? Il se passe quelque chose par ici !

Si mon inquiétude se lisait sur mon visage, elle se lisait également dans ma voix qui prenait des accents plus aiguë à chaque fin de phrases. Mon teint avait blêmit, j'imaginais déjà différentes issues possibles et elles n'étaient bonnes en rien du tout. Un meurtre au sein même de la milice ? Je priais pour que ce ne soit pas le cas. Deux miliciens surpris en train de se faire un câlin ? Mon dieu, mais que serait devenu la réputation de la milice ? Un bizutage ? Encore pire !

- Green, il va falloir nous séparer pour retrouver la provenance de ce bruit, n'êtes-vous pas d'accord ? Allez à droite, je me charge d'aller à gauche !


_________________
Spoiler:
 
Tous les hommes sont menteurs, inconstants, faux, bavards, hypocrites, orgueilleux et lâches, méprisables et sensuels ; toutes les femmes sont perfides, artificieuses, vaniteuses, curieuses et dépravées. Le monde n'est qu'un égout sans fond où les phoques les plus informes rampent et se tordent sur des montagnes de fange ; mais il y a au monde une chose sainte et sublime : C'est l'union de deux de ces êtres si imparfaits et si affreux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Green Mikuwo

Milicien vengeur !


Fiche de ton personnage
Âge: 21
Camp dans la bataille: Milicien
Relations:

MessageSujet: Re: Qui comprend l'humanité recherche la solitude (A.H) - Green Mikuwo   Mer 8 Aoû - 22:58

Se confiant au misérable soldat que j'étais, Meghan m'avoua avoir vécue un parcours similaire au miens. Elle n'imaginait pas à quel point son discours avait su atteindre mon coeur. Comme un serpent qu'elle avait jeté sur moi et qui s'était glissé sous mes vêtements pour atteindre directement mon organe vital. Réchauffé d'un tel aveux, un sentiment de gratitude s'empara de moi bien que je n'étais pas du genre à m'émouvoir en ce genre de circonstances mais peut-être, lecteur, te l'ais-je déjà dit ? Ne m'en veux pas lecteur, si je me répète ainsi.

Cependant mes sens se mirent tout à coup en alerte. Un bruit venait de surgir dans la nuit et de briser ce silence nocturne qui m'apaisait tant. Aussi réactive que je m'y était attendu, Meghan se leva du banc dans un mouvement précipité et commença à donner des directives. Je jugeais bon de suivre son jugement. Meghan avait déjà fait parler d'elle lors de plusieurs batailles où elle avait mené son unité - qui se révélait en fait n'être pas la sienne - jusqu'à la victoire. Un coup de chance ? Pas vraiment puisque le fait s'était répété plusieurs fois déjà. C'est donc tout obligé que je me soumis à ses ordres sans me sentir pour autant inférieur. Je savais simplement ses capacités plus aptes à diriger une telle situation que les miennes.

Je me rendit donc à gauche comme indiqué. Tirant mon arme à feu de mon ceinturon, je la dressa en l'air et referma la main gauche sur la main droite, façon pour moi comme pour tout autre milicien de stabiliser son arme. Avec une agilité dont je n'étais pas peu fier, je me glissa derrière le bâtiment qui abritait mon appartement. Je sentais mon coeur battre à vitesse accéléré dans ma poitrine. Je pouvais entendre mon sang gicler contre mes tympans ce qui me laissa confus quelques instants mais je me reprit assez rapidement.

C'est alors que je vit une forme bouger dans l'obscurité nocturne. Braquant sans plus attendre mon flingue sur la cible, je m'avançai en même temps, plissant les yeux pour en déterminer la provenance. Il s'agissait de l'un de mes collègues, un ami à moi pour être exacte. Nous étions dans la même unité, le 107ème d'infanterie : Robin Bishop. Je l'avais reconnu à son teint blafard, ses petits yeux profondément enfoncés dans son crâne, ses joues creusées, ses cernes noires qui pendaient sous ses yeux, ses cheveux d'ébène ébouriffés et son nez aquilin. Robin était un petit gars chétif, on le surnommait affectueusement le "gringalet" et voilà que le pauvre se trouvait en bien belle infortune. Il était ligoté de la tête aux pieds par une corde épaisse et bâillonné comme un cochon. Trop inquiété pour me mettre soudainement à rire - bien que l'idée m'eu traversé l'esprit - je me précipita vers lui pour lui apporter secours.

- Meghan ! Hurlais-je. Par ici !

J'eu à peine le temps de faire glisser le torchon de sa bouche qu'il se mit à tousser sans interruption. En effet, une mousse avait été également glissée entre ses lèvres en plus du torchon pour s'assurer que le soldat ne ferait donc aucun bruit. C'était bel et bien une attaque criminelle aux vues de ces quelques indices. Mais il fallait que je m'en assure.

- Robin ! Parles-moi ! Qui t'a fait ça ?
- Des ré... des ré... des résistants...


_________________
Grand partisant des Free Hugs! Soyons tous amis! Et si quelqu'un vous énerve, on le tuera tous enssemble!
Like a Star @ heaven Peace an love Like a Star @ heaven Or not at all tongue

Est à la recherche d'un bon avatar d'Akaito, des vocaloids, en 200X400 si possible, vu que je suis une bouse en graph'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Meghan Anderson

Fière milicienne & admin de l'ombre


Fiche de ton personnage
Âge: 18 ans
Camp dans la bataille: Milicien
Relations:

MessageSujet: Re: Qui comprend l'humanité recherche la solitude (A.H) - Green Mikuwo   Sam 11 Aoû - 10:56

Prenant mon pistolet entre mes doigts, je m'avança sur la droite en regardant tout autour de moi si une forme chimérique se détachait de l'obscurité mais rien ne vint troubler ce calme parfaitement nocturne. Alors que je me faufilait entre les divers bâtiments se trouvant au sein même du complexe de la milice, j'entendis qu'on m'appela. C'était Green. Il avait découvert quelque chose. Revenant sur mes pas et empruntant cette fois-ci le chemin de gauche, je vis alors deux silhouettes. L'une était allongée dans l'herbe, l'autre se tenait au-dessus tentant de la réanimer.

- Green, que se passe-t-il ?

Mes sens étaient en alerte aussi n'eu-je pas grand mal à comprendre ce qu'il venait de se passer tout en évitant une longue et ennuyeuse explication de la part de mon collègues. En effet, le sang qui s'échappait du flan droit de la personne que tenait entre ses bras Green laissait penser à une violente attaque. Le teint de cette personne était devenue si pâle qu'un moment je cru qu'il était tombé raide mort. Cependant ses hoquets me rassurèrent, il était bien vivant et titubait avec frénésie.

- Appelons la garde ! M'écriais-je tout à coup.

Sans attendre de consentement de la part de mon collègue je me précipita à l'intérieur des bâtiments où je ne tarda pas à trouver la garde. Quelques soldats qui devaient veiller la nuit. Pourquoi n'était-il pas dehors en train de faire des rondes ? Cette idée me chiffonna, s'ils avaient été là rien de tout cela ne serait arrivé. Ils avaient fuient leur poste pour aller prendre un café et discuter vivement autour de ces quelques boissons laissant sans surveillance la milice toute entière.

Malgré tout, ils arrivèrent sur place et se séparèrent afin de retrouver les quelques intrus qui avaient commis le crime. Pendant ce temps, je décidai d'emmener la victime jusqu'à l'infirmerie où elle serait traitée de meilleure façon.

_________________
Spoiler:
 
Tous les hommes sont menteurs, inconstants, faux, bavards, hypocrites, orgueilleux et lâches, méprisables et sensuels ; toutes les femmes sont perfides, artificieuses, vaniteuses, curieuses et dépravées. Le monde n'est qu'un égout sans fond où les phoques les plus informes rampent et se tordent sur des montagnes de fange ; mais il y a au monde une chose sainte et sublime : C'est l'union de deux de ces êtres si imparfaits et si affreux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Green Mikuwo

Milicien vengeur !


Fiche de ton personnage
Âge: 21
Camp dans la bataille: Milicien
Relations:

MessageSujet: Re: Qui comprend l'humanité recherche la solitude (A.H) - Green Mikuwo   Sam 11 Aoû - 20:15

A l'aide de Meghan Anderson, nous transportâmes Robin à l'infirmerie où il serait sans doute plus en sécurité. Une fois déposé, j'intimait l'ordre de rester à ses côtés à Meghan tandis que j'allais prendre des nouvelles de la garde si tant est qu'ils en avaient. Fondant aussi rapidement que je le put à travers la nuit, je cherchai du regard un ou deux de mes collègues. Ils avaient tous disparus. C'est alors que j'entendit une hurlement juste derrière moi. Je tournai rapidement le dos pour voir débouler sur moi un mot de vingt centimètres de plus que moi à la carrure monstrueusement impressionnante. Ses avants-bras faisant deux fois la tête de ma tête et c'est d'abord dans un réflexe de terreur que je m'écarta de son passage. L'homme à demi-fou se tourna de nouveau et fonça sur moi une seconde fois lorsqu'il comprit que je lui avait échappé une première fois.

- Saletés de miliciens ! S'écria-t-il en bavant comme un pokemon enragé.

Il ne faisait aucun doute qu'avec ce genre de déclarations, l'homme ne pouvait être qu'un milicien aussi songeais-je qu'il était bien le plus imprudent des résistants que je connaisse pour se jeter ainsi dans la gueule du loup. Tirant mon revolver de ma ceinture, je pointa l'arme sur lui sans plus faire attention aux palpitations de mon coeur qui commençait tout juste à s'affoler.

- Rendez-vous immédiatement ! M'écriais-je avant de lui loger une balle avisé dans le genou droit.

L'homme hurla de douleur avant de s'effondrer au sol impuissant. Une mise en scène bien théâtral songeais-je en même temps que je détaillais un peu plus exactement cette masse de muscles que j'avais sous les yeux. On eu dit que l'homme avait été dopé aux testostérones toute sa vie durant pour développer une telle masse musculaire. Sa mâchoire saillante et parfaite me faisait vaguement pensée à celle des super-héros dans les BD marvel. Ses yeux noirs étaient illuminés d'une amer folie, je discernai à peine un coulis pourpre dans ses iris sombres. Son nez était fin et droit comme celui des dieux grecs, ses cheveux noirs en bataille étaient touffus sur les côtés et plus ondulés sur le dessus.

Le menaçant toujours de mon arme, je lui passa des menottes dans le dos. L'homme se calma, du moins j'en avait la nette impression. C'est alors que vinrent enfin les secours. Meghan était parmi eux aussi quel ne fut pas mon plaisir de la voir saine et sauve. Un sourire affectueux se peignit sur mon visage de parfait idiot. Pour une fois que je tenais le rôle du héros sauvant la belle princesse j'avais de quoi être fier !

_________________
Grand partisant des Free Hugs! Soyons tous amis! Et si quelqu'un vous énerve, on le tuera tous enssemble!
Like a Star @ heaven Peace an love Like a Star @ heaven Or not at all tongue

Est à la recherche d'un bon avatar d'Akaito, des vocaloids, en 200X400 si possible, vu que je suis une bouse en graph'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Meghan Anderson

Fière milicienne & admin de l'ombre


Fiche de ton personnage
Âge: 18 ans
Camp dans la bataille: Milicien
Relations:

MessageSujet: Re: Qui comprend l'humanité recherche la solitude (A.H) - Green Mikuwo   Sam 11 Aoû - 21:44

Alors que je surveillais le soldat blessé à l'infirmerie, j'entendis du bruit éclater à l'extérieur et c'était précisément là que s'était rendu le brave Green. Je confiai Robin aux bons soins de l'infirmière et me précipita hors du bâtiment. Trop tard, la scène venait d'avoir lieu. Un monstre énorme était tenu en menottes, le vainqueur n'était autre que Green. Le colosse avait un air menaçant sur le visage mais son état ne lui permit pas de fanfaronner aussi se contenta-t-il de regarder tristement le sol tandis que la garde l'emmena jusque dans les cachots. Je me précipita alors vers Green pour m'assurer de son état. Une fois que je fut sûre qu'il ne soit pas blessé, je lui demandai de me relater comme tout cela c'était déroulé et c'est avec exactitude qu'il me raconta la scène.

Nous passâmes peut-être encore deux heures dans la nuit à parler de l'affaire. La nuit nous enveloppant de sa rassurante obscurité. Je n'avais pas peur mais la fatigue commençait doucement à me happer si bien que je jugea bon de mettre un terme à notre entrevue. Il était plus de 4h du matin et le sommeil agissait sur mon pauvre cerveau tout endormi. Je lui promit qu'on se reverrait puis m'en alla sans plus poser de questions.

Je regagna mon appartement, ouvrit la lourde porte, déposa mon manteau sur la chaise près de l'entrée et m'affala sur mon lit complètement épuisée. La nuit avait été plus que tourmentée. J'avais commencée par rencontrer le chef de la milice dans un bar miteux dans le pire quartier de la ville où nous avions au final arrêtés une bande de résistants, il m'avait raccompagnée dans son bureau et jugeant l'heure tardive je m'étais éclipsée. C'est à ce moment là que j'ai rencontrée Green et que le résistant nous ai tombé dessus. Plus tard, j'apprit que ce dernier était venu dans l'espoir de libérer ses camarades.

_________________
Spoiler:
 
Tous les hommes sont menteurs, inconstants, faux, bavards, hypocrites, orgueilleux et lâches, méprisables et sensuels ; toutes les femmes sont perfides, artificieuses, vaniteuses, curieuses et dépravées. Le monde n'est qu'un égout sans fond où les phoques les plus informes rampent et se tordent sur des montagnes de fange ; mais il y a au monde une chose sainte et sublime : C'est l'union de deux de ces êtres si imparfaits et si affreux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Qui comprend l'humanité recherche la solitude (A.H) - Green Mikuwo   

Revenir en haut Aller en bas
 

Qui comprend l'humanité recherche la solitude (A.H) - Green Mikuwo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The War of Destiny :: La ville :: Les quartiers :: Le quartier de la milice :: Les habitations-