Une guerre sanglante opposant deux races : pokemons et humains... De quel côté seras-tu ?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 On ne mêle pas l'amour au travail

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Meghan Anderson

Fière milicienne & admin de l'ombre


Fiche de ton personnage
Âge: 18 ans
Camp dans la bataille: Milicien
Relations:

MessageSujet: On ne mêle pas l'amour au travail   Dim 5 Aoû - 0:13

On ne mêle pas l'amour au travail


Meghan leva la tête vers le ciel, comme il était noir on voyait parfaitement les étoiles. Elles brillaient dans le ciel comme un phare à l'horizon. C'était un spectacle magnifique et si elle se concentrait, elle arrivait à voir des formes qui prenaient vies. Tantôt elle apercevait un lapin puis finalement c'était une sirène. Elle tira encore quelques taffes sur sa clope et tourna la tête vers Akira Tsukiyomi, son patron, qui marchait à ses côtés. Ils s'étaient donnés rendez-vous dans un bar quelques heures plus tôt avant qu'une bagarre éclate et qu'on ne démasque une bande de résistants. Ils avaient décidés de reprendre leur conversation là où elle en était restée. Un sentiment assez fort réchauffait la poitrine de Meghan qui ne savait plus comment contrôler sa respiration tellement qu'elle était anxieuse de se trouver en présence de la personne la plus influente du pays. Il était grand, pas désagréable à regard et plaisant dans ses manières. En tout point il semblait être un gentleman né, seul problème, sa réputation. Akira Tsukiyomi était réputé pour être l'homme le plus froid, le plus cruel et le plus ambitieux que cette terre n'est encore jamais portée et comme si cela ne suffisait pas, c'était un homme à femmes. Meghan fronça les sourcils à cette pensée saugrenue. Aucune chance qu'un homme de son envergure ne regarde une pauvre petite milicienne dans son genre et puis de toute façon, elle était là avec lui pour parler boulot et rien de plus ! En effet, quelques heures plus tôt, Akira lui avait fait une proposition des plus alléchantes. Il l'invitait à devenir un symbole de réussite, une héroïne nationale. On titrerait dans les journaux "Meghan, encore un exploit !" ou encore "Meghan sauve la vie une fois de plus à ses camarades". C'était une vie de rêve qu'il lui promettait et il semblait prôner son intelligence, sa détermination, son ambition, son franc-parler, bref, il voyait en elle la candidate idéale pour ce poste. Pas sûr que Meghan en soit réellement convaincue. Le fait est que cette situation l'avait conduite dans celle où elle se trouvait actuellement. Les deux protagonistes pénétrèrent dans les quartiers de la milice, une sorte d'énorme complexe qui s'étendait sur plusieurs kilomètres. Bien sûr, les appartements d'Akira Tsukiyomi étaient les plus beaux et les plus grands de toute la caserne. Une honte par rapport aux autres soldats moins gradés qui se tapaient une chambre pour 5 ! Il se dirigèrent vers l'aile B du bâtiment. Immédiatement, tout était beaucoup plus luxueux. Akira, bien que légèrement soul, l'invita à rejoindre les étages du haut. Ils traversèrent les couloirs et arrivèrent devant une porte sur laquelle était inscrit en lettres dorées "bureau d'Akira Tsukiyomi". Meghan hésita un instant mais rentra dans la pièce. Elle se sentait mal à l'aise et pourtant, cette gêne lui plaisait. Un sentiment indescriptible naissait dans son estomac, comme des gratouilles dans le ventre. Elle déglutit et se retourna vers Akira.

_________________
Spoiler:
 
Tous les hommes sont menteurs, inconstants, faux, bavards, hypocrites, orgueilleux et lâches, méprisables et sensuels ; toutes les femmes sont perfides, artificieuses, vaniteuses, curieuses et dépravées. Le monde n'est qu'un égout sans fond où les phoques les plus informes rampent et se tordent sur des montagnes de fange ; mais il y a au monde une chose sainte et sublime : C'est l'union de deux de ces êtres si imparfaits et si affreux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Akira Tsukiyomi

Chef de la milice


Fiche de ton personnage
Âge:
Camp dans la bataille: Milicien
Relations:

MessageSujet: Re: On ne mêle pas l'amour au travail   Dim 5 Aoû - 11:38

Nous pénétrions dans mon bureau. A mon plus grand désarrois, je me rendit compte que des tonnes de papiers gisaient encore sur mon plan de travail et que des journées entières ne suffiraient pas à écouler ces documents mais pour l'heure, j'avais plus important à m'occuper. En effet, se tenait devant moi Meghan Anderson. Je l'avais rencontré il y a de ça quelques semaines et elle était à l'origine de la stratégie de guerre dans la forêt. Grâce à elle, nous avons réussis à remporter une bataille et à remonter dans les sondages. Je lui devait beaucoup mais ce qui m'inquiétais légèrement c'était mon état de santé. Effectivement j'étais complètement soul et une femme comme elle dans mon bureau pouvait me pousser à laisser libre cours à mes pulsions d'homme. Ma réputation d'homme à femmes était connue de tous, je n'en doutais pas mais j'espérais cependant que Meghan Anderson ne su rien de tout ça.

Akira : Voulez-vous boire quelque chose ?

Sans attendre de réponse, Akira se détourna et alla jusqu'à une petite étagère en bois de hêtre et ouvrit les tiroirs. Il en sorti un flacon de whisky et servit une verre à la milicienne. Il s'approcha d'elle, le lui tendit et attendit qu'elle le prenne entre ses doigts. C'est alors qu'Akira releva les yeux et observa attentivement Meghan. Elle était très belle. Son visage en forme de coeur, sa peau finement grainée, son teint clair et lumineux, ses lèvres pourpres objet de toute convoitise. Akira dut reposer le flacon qu'il tenait entre les mains pour éviter de ne le faire tomber.

Akira : Où en étions-nous déjà ? Dit-il pour se reprendre d'une pareille observation qui n'avait sans doute pas échappé au regard avisé de la jeune femme. Ah oui ! Alors, voulez-vous devenir une star du régime milicien ? Une sorte de Captain America version milice des années 2700 !

Il attendit derechef une réponse de la belle demoiselle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Meghan Anderson

Fière milicienne & admin de l'ombre


Fiche de ton personnage
Âge: 18 ans
Camp dans la bataille: Milicien
Relations:

MessageSujet: Re: On ne mêle pas l'amour au travail   Lun 6 Aoû - 20:16

A la chaleur d'un doux feu, Akira proposa une collation à Meghan qui n'eu pas le temps de refuser et qui se voyait déjà offrir son verre. C'était un whisky et à ce qu'elle avait put apercevoir c'était un grand millésime conservé dans une bouteille de cristal. Tout le monde s'accordait pour dire que le cristal était le matériaux qui conservait le mieux ce genre d'alcool. C'est alors qu'un long silence s'installa entre Akira et elle. Nerveuse, Meghan n'osait dire un mot de peur de ne les trouver. Il la contemplait avec tant de patience et de minutie que Meghan ne put retenir quelques rougeurs. A l'extérieur, elle entendait le vent gronder et s'abattre sur les fenêtres en vrombissant. Etrange, il y a quelques minutes encore il faisait plutôt bon dans les rues de la capitale. Meghan ne pouvait s'empêcher de détourner sa propre attention vers des choses futiles afin de ne pas croiser le regard pénétrant de son patron. Puis, il prit la parole. Une voix suave, entraînante, douce, chaleureuse. Un instant, elle l'imagina au bras des plus belles femmes du monde. C'était un charmeur implacable et ses conquêtes féminines n'étaient pas peu connues de tous. Mais, aussi étrange que cela puisse paraître, Meghan se surprit à désirer devenir être l'une de ces femmes au bras du chef de la milice. Elle l'imaginait poser sur elle exactement le même regard qu'il avait en ce moment même et ajouter à cela quelques mots tendres mais Meghan se ressaisit aussi rapidement que possible.

« Je... A vrai dire l'idée est plus que tentante Aki... Mr.Tsukiyomi mais je ne crains que mon rôle diffère de celui que j'ai actuellement. Voyez-vous, je me suis engagée dans la milice avec le seul but de défendre les miens, mes amis, mes voisins, le peu de famille qu'il me reste et le reste de la population. Je ne tiens pas à me trimbaler en costume d'apparat pour amuser la galerie, je veux pouvoir défendre mes valeurs et mes principes comme je le fais actuellement alors Mr.Tsukiyomi, pouvez-vous me promettre que si j'accepte votre proposition vous respecterez mes conditions ? »


Meghan se surprenait à parler avec une aisance qu'elle ne se connaissait pas. Les mots étaient sortis dans qu'elle n'ai véritablement à les chercher et sa voix douce et posée trahissait une gentillesse et une douceur aussi charmante qu'élégante. En tout point, le discours de Meghan avait fait mouche, du moins le pensait-elle tout autant qu'elle l'espérait. Le feu dans la cheminée crépitait avec véhémence mettant un point final à ses propos.

_________________
Spoiler:
 
Tous les hommes sont menteurs, inconstants, faux, bavards, hypocrites, orgueilleux et lâches, méprisables et sensuels ; toutes les femmes sont perfides, artificieuses, vaniteuses, curieuses et dépravées. Le monde n'est qu'un égout sans fond où les phoques les plus informes rampent et se tordent sur des montagnes de fange ; mais il y a au monde une chose sainte et sublime : C'est l'union de deux de ces êtres si imparfaits et si affreux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Akira Tsukiyomi

Chef de la milice


Fiche de ton personnage
Âge:
Camp dans la bataille: Milicien
Relations:

MessageSujet: Re: On ne mêle pas l'amour au travail   Lun 6 Aoû - 22:01

J'avais senti l'hésitation dans sa voix lorsqu'elle avait voulu m'appeler par mon prénom. J'entrouvris la bouche pour le lui permettre mais elle poursuivit aussitôt sur ce qu'elle disait et ô combien j'étais subjugué par les mots qui sortaient de ses lèvres tentatrices. Son corps tout entier était un appel à l'homme qui sommeillait en moi pourtant je résistais contre mes sales pulsions. Assis sur mon bureau, je ne désirai qu'une chose, l'attirer contre moi et ne faire qu'un avec ces magnifiques lèvres qui parlaient sans discontinuer pourtant, mon esprit était tout alerte à ce qu'elle disait d'une voix si douce et bienfaitrice. Ses valeurs, sa détermination et son ambition ne faisait qu'ajouter un peu plus de mérite à la femme respectueuse qu'elle était déjà. Lorsqu'elle eu fini, je ne cessais de la regarder d'un regard attendri. Elle était magnifique ! Putain ! Elle n'aurai pas été milicienne que je l'aurai déjà emmenée dans ma chambre mais le respect et l'admiration que j'avais pour elle m'empêchait de bouger ne serait-ce que le petit doigt à son égard. Dieu qu'elle était magnifique et séduisante !

Akira : Tout ce que vous voudrez mais je vous en prie, appelez-moi Akira. Nous n'en sommes plus aux formalités à l'heure qu'il est actuellement. J'admire très sincèrement vos valeurs et je ne puis vous refuser ce que vous me demandez.

Je baissa les yeux vers ce que je tenais dans les mains. Qu'est-ce que je tenais dans les mains déjà ? Ah oui, un verre rempli de whisky. Je n'étais pas déjà assez bourré pour boire davantage ? Il faut croire que non. L'état euphorique dans lequel je me trouvais embrouillait mes sens et mes pensées. Au fur et à mesure que je tentais de me concentrer mes réflexions devenaient de plus en plus confuses. Bientôt, l'excitation commença à me gagner. Si je ne réagissais pas vite, j'allais me jeter sur cette jeune femme sans lui laisser la moindre occasion de fuir et l'idée même qu'elle ai une mauvaise opinion de moi me faisait frissonner d'effroi. Bon dieu ! N'étais-je pas réputé pour être un homme sans foi ni loi ? Que m'arrivait-il ? Etait-je pervertis au point de désirer une femme aussi pire que Meghan Anderson ? Etais-je pervers au point de songer à me faire l'une de mes subordonnées. Je me mis à réfléchir. Oups, je l'avais déjà fait avec l'une de mes subordonnées. Rosie Parker il me semble, une ancienne secrétaire à moi dont la poitrine généreuse m'avait fait baver sans discontinuer. J'avais réussi à l'avoir dans mon lit le soir même où elle était embauchée pour moi. Une vraie catin !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Meghan Anderson

Fière milicienne & admin de l'ombre


Fiche de ton personnage
Âge: 18 ans
Camp dans la bataille: Milicien
Relations:

MessageSujet: Re: On ne mêle pas l'amour au travail   Lun 6 Aoû - 22:13

Meghan ne put s'empêcher de rougir lorsqu'Akira lui annonça qu'il accepterai chacune de ses demandes. Meghan n'était pas peu fière de sa réussite. Non seulement elle allait devenir une icône, un symbole de réussite et un exemple pour la population mais elle allait continuer de se battre en tant que milicienne auprès de ses camarades pour défendre son peuple et ses valeurs. Rien n'était plus beau aux yeux de Meghan que cette flagrante réussite.

- Je... Merci beaucoup Akira, dit-elle avec cette même douceur qui avait emprunt sa voix quelques instants plus tôt. Il se fait tard, je devrais déjà être chez moi à cette heure-ci demain j'ai une lourde journée qui m'attends. Au plaisir de vous revoir Akira.

Elle reposa son verre sur le bureau d'Akira et se détourna de lui en évitant son regard du mieux qu'elle le put. Meghan sortie du bureau du chef de la milice et une fois dans le couloir, elle se mit à soupirer. La tension qui s'était installée entre eux deux avait été si puissante, presque palpable qu'elle-même en était encore toute retournée. Mais bon sang, ce n'était pas raisonnable du tout ! Comment pouvait-elle avoir ce genre de pensées alors qu'il s'agissait de son patron ! Elle n'allait tout de même pas faire l'amour avec un gars comme lui ! En fait, surtout pas lui ! Elle ferma les yeux, tenta de remettre ses idées en place et lorsqu'elle se sentie prête, elle se releva. Reprenant un peu de l'aplomb qu'elle possédait en temps normal, elle longea le couloir, les idées encore bien embrûmées par ce qu'il venait de se passer.

_________________
Spoiler:
 
Tous les hommes sont menteurs, inconstants, faux, bavards, hypocrites, orgueilleux et lâches, méprisables et sensuels ; toutes les femmes sont perfides, artificieuses, vaniteuses, curieuses et dépravées. Le monde n'est qu'un égout sans fond où les phoques les plus informes rampent et se tordent sur des montagnes de fange ; mais il y a au monde une chose sainte et sublime : C'est l'union de deux de ces êtres si imparfaits et si affreux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Akira Tsukiyomi

Chef de la milice


Fiche de ton personnage
Âge:
Camp dans la bataille: Milicien
Relations:

MessageSujet: Re: On ne mêle pas l'amour au travail   Mar 7 Aoû - 11:57

Lorsque Meghan annonça son envie de rentrer chez elle, je voulu la retenir mais je savais que c'était la meilleure chose à faire que de la laisser partir. Ma tête me disait de la laisser quand mon coeur me supplier de m'emparer d'elle. Meghan se retourna et je vis sa silhouette s'éloigner de moi. Elle sortie de mon bureau et je me senti tout à coup très seul. L'alcool agissait encore sur moi et l'euphorie qui régnait dans mon esprit ne semblait pas vouloir se calmer de si tôt.

Je m'assis sur la chaise de mon bureau et mes pensées vagabondèrent au gré de mes envies. En vérité, elles allaient toutes implacablement vers la jeune femme qui venait de quitter mon bureau, Meghan Anderson. Je ne l'avais vue que deux fois de toute ma vie, la première elle était venue ici pour me faire part d'une stratégie brillante, la deuxième était cette soirée riche en émotions. Au fond de moi, je savais que je la reverrais et même bien plus tôt que je ne l'imaginait mais là maintenant, j'avais besoin de quelqu'un.

Je prit mon téléphone et consulta mon répertoire. A chaque nom qui s'affichait je faisait une moue différente. Au final je m'arrêta sur Mary Ann Chester. C'était une grande chanteuse qui devait en grande partie sa réussite à ma seule personne. Je l'avais rencontrée alors qu'elle n'était rien du tout. Son acenssion sociale se nommait Akira Tsukiyomi. Je décida de l'appeler.

- Allô Mary Ann ? Comment vas-tu ma belle ? ça fait longtemps qu'on ne s'est pas vus tous les deux, tu ne crois pas ? Voudrais-tu passer à la milice quelques instants histoire de se remémorer le bon vieux temps ?

Il ne fallut pas longtemps avant qu'elle accepte. Mary Ann était folle de moi, j'en était intimement persuadé. Elle savait parfaitement ce que je désirai vraiment en l'appelant à une heure pareille de la nuit mais cela ne l'empêchait pas de se déplacer le plus rapidement possible. Au fond de moi, je savais que je n'étais qu'un connard avec les femmes. Je les utilisais comme de simples objets mais à l'heure qu'il était il me fallait absolument tirer mon coup ou bien j'allais me morfondre en pensant à cette femme aux cheveux roses qui venait de quitter mon bureau ce dont je n'avais pas besoin.


terminé

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: On ne mêle pas l'amour au travail   

Revenir en haut Aller en bas
 

On ne mêle pas l'amour au travail

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The War of Destiny :: La ville :: Les quartiers :: Le quartier de la milice :: Les bureaux - bureau du chef de la milice-