Une guerre sanglante opposant deux races : pokemons et humains... De quel côté seras-tu ?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Alerte au quartier général

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Harry Barnes

Chef des résistants


Fiche de ton personnage
Âge: 17 ans
Camp dans la bataille: Résistant
Relations:

MessageSujet: Alerte au quartier général   Mar 31 Juil - 14:41



ALERTE AU QUARTIER GENERAL
Allongé dans mon lit, je lisais pour la énième fois le bouquin qui m'avait poussé à fuir la ville pour devenir ce que les miliciens appellent aujourd'hui un "résistant" et me voilà devenu, au fil du temps, le chef de ces fameux résistants. Je tournai la page de mon livre et commençait à lire la ligne qui s'offrait à moi que dès lors j'entendis qu'on frappa à ma porte. Elle s'entrouvrit. C'était Georgiana. Sa frêle silhouette se dessinait dans l'entre-baillement de la porte et déjà un sourire s'afficha sur mon visage serein. Georgiana, c'était la jeune fille avec qui je m'étais enfuis de la ville, elle m'aimait depuis notre tendre enfance.

- Tu es déjà réveillé ? Me demanda-t-elle d'une voix douce dont j'apprécia chaque tintement cristallin.
- Je n'ai pas dormi de la nuit, lui répondis-je en souriant.

Elle s'approcha de moi et prit place sur le lit, elle passa une main réconfortante dans ma chevelure ébouriffée. Un tendre sourire éclairait son visage clair. Ses longs cheveux blonds ondulaient légèrement sur ses épaules et entouraient son visage étroit. Elle était belle, j'en était intimement persuadé. Amoureux ? Je ne sais pas. Mais ce que je savais c'était qu'à chaque fois qu'elle s'approchait de moi avec ce même sourire, mon coeur se mettait à battre la chamade dans ma poitrine. Drôle de réconfort en période de guerre pourtant on m'a toujours expliqué que les guerres ont été les périodes les plus érotiques de notre histoire. Assez drôle, n'est-ce pas ?

- Tu devrais essayer de te reposer Harry, dit-elle de sa voix douce et entraînante.

J'enfouis ma tête dans le creux de son coup. Elle dégageait une douce odeur. Une odeur de rose mêlée à quelque chose comme la rosée du matin. Elle était pour moi une véritable déesse, un ange tout droit sorti des cieux pour m'envoûter.

Tout à coup, un alarme nous sépara. C'était l'alarme des cas de force majeur. Elle avait sursauté et moi j'avais sauté de mon lit en vitesse lui donnant l'ordre de rester ici pendant que j'allais voir ce qu'il se passait. Mon dieu ! Si nous étions attaqués ce serait la fin de tout ! Nous n'avons pas encore reçus les armes que devaient nous envoyer les rebelles pour que nous puissions nous défendre en de tels cas. Je déboula dans les couloirs de la base, bousculant au passage deux ou trois de mes collègues aussi paniqués que moi. Je me précipita dans la salle des réunions où, j'en était persuadé, j'allais rencontrer quelqu'un qui allait me dire ce qu'il se passait. Plusieurs personnes se trouvaient effectivement dans la salle de réunions. Parlant fort et pour la plupart du temps pour ne rien dire ce qui m'exaspéra assez rapidement. Tout à coup, je vit June Carter, mon bras droit. C'était une femme de poigne, capable de faire chanter le plus impassible de nos ennemis. J'espérais secrètement l'introduire dans la milice afin de faire capoter quelques plans mais pour l'instant nous n'étions pas assez préparés. Je me précipita vers elle avec ma phrase toute trouvée :

- June, dites-moi, que se passe-t-il ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
June Carter

Demande ton rang à un admin


Fiche de ton personnage
Âge:
Camp dans la bataille:
Relations:

MessageSujet: Re: Alerte au quartier général   Mar 31 Juil - 20:41

June Carter avait pour habitude de se lever tôt chaque matin. Elle faisait le tour de la base, s'adressait à chaque résistant ayant travaillé toute la nuit afin de savoir si quelque chose d'inquiétant pouvait arriver, en général on la recevait par des réponses négatives ce qui, quelque part était assez rassurant. Cependant, aujourd'hui n'était pas un matin comme tous les autres. June l'avait pressenti dès l'instant qu'elle s'était réveillée et ce n'était pas à cause du fait qu'elle était tombée de son lit au cours de la nuit ou qu'elle avait avalée deux fois la dose de médicaments qu'il lui fallait pour la douleur qui lui lançait l'épaule ou encore le fait qu'elle ai mit à l'envers ses vêtements. Non, à vrai dire, c'était une sorte de sentiment assez fort pour que les poils de ses bras commencent à se hérisser et qu'un frisson vienne la chatouiller jusque dans son échine. Au départ, June crut qu'elle était tombée malade ce qui en somme pouvait expliquer tous ces petits problèmes cependant lorsqu'elle entendit l'alarme de détresse retentir son coeur se souleva dans sa poitrine. Son pressentiment avait vu juste, quelque chose n'allait pas. June se précipita à travers les couloirs de la base et passa d'abord dans la salle informatique où on l'informa que pour eux tout était normal, ils ne comprenaient d'ailleurs pas pourquoi l'alarme s'était soudainement enclenchée alors que leurs capteurs n'indiquaient aucune présence ennemie aux alentours de la base. En vérité, June découvrit le fin mot de l'histoire en se rendant dans la salle des réunions où quelques résistants hauts gradés s'étaient réfugiés pour connaître les avis de chacun. Un brouhaha terrible régnait dans cette pièce si bien que dès son entrée, June intima à tout le monde de se taire. Ils le firent en la regardant avec de grands yeux ronds. June était une femme qui avait du caractère et qui, en outre, savait se faire respecter par tous les autres résistants (qui étaient pour la plupart des hippies, il faut bien le préciser !). Elle se précipita jusqu'à son second qui était un jeune homme de petite taille et dont la silhouette frêle faisait penser à celle d'un enfant. Son visage d'ailleurs révélait même un candeur naturelle très déstabilisante.

- Que se passe-t-il James ? S'écria-t-elle en lui sautant dessus telle une lionne en furie.

Oui c'était l'une des principales qualités de June Carter, elle bondissait sur ses subordonnés sans prévenir ce qui avait le don de leur provoquer des hauts le coeur si puissants qu'ils avaient l'impression de subir une crise cardiaque. Sa voix criarde n'arrangeait pas tout qui plus est.

- Nous recevons un appel de la base des rebelles Madame ! Lui dit-il tout grelottant de frayeur qu'il était.
- Ce n'est qu'un appel ? S'étonna June en hurlant comme elle savait si bien le faire. Boudiou mais pourquoi tout ce raffut pour un simple appel ?
- Je ne sais pas Madame, il doit y avoir un bug avec la sonnerie il me semble, répondit-il confus.
- Dépêchez-vous de me régler ça ou je vais attraper une putain de migraine et je suis sûre que tu n'as pas envie que j'attrape cette putain de migraine ! S'écria-t-elle rouge de colère.

Elle se retourna vers ses autres collègues affolés et les informas de la situation. Il y eu un silence général pour prouver que la situation semblait tout à fait invraisemblable et même complètement ridicule puis ils se mirent à jaser ! Ils se plaignirent de tout ! Du peu de confort de la base, du peu de nourriture, pour certains il s'agissait du peu d'herbes illégales et personne ne parla plus de ce foutu bug de sonnerie.

C'est alors qu'Harry Barnes, chef de la base des résistants entra en trombe dans la salle des réunions. Il venait probablement de courir comme un malade à travers la base au regard de son visage rougit par l'effort ce qui arracha un sourire moqueur à la jolie June Carter. June avait toujours eue un petit faible pour Harry mais elle s'était bien gardée de le lui dire puisque le coeur du monsieur en question était déjà prit par la blondasse de service. C'était comme ça que June appelait cette chère petite Georgiana qui faisait le bonheur de tous les hommes avec son petit minois adorable et son sourire enjôleur. Une catin oui !

- Ce n'est rien Harry, il s'agit d'un appel de la part des rebelles. Nous les auront bientôt en vidéo-conférence. Si nos ingénieurs n'étaient pas foutus de se tromper entre l'alarme et la sonnerie du téléphone tout irait pour le mieux dans cette foutue base de hippie !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Guns

Chef des rebelles de la base N°1


Fiche de ton personnage
Âge: 81 ans
Camp dans la bataille: Rebelle
Relations:

MessageSujet: Re: Alerte au quartier général   Jeu 2 Aoû - 14:39

Après deux semaines passées sur le champ de bataille pour trouver des rebelles novices j'avais grand besoin d'un petit moment de détente, rien qu'à moi. D'ordinaire je ne prend jamais de bain, ça ne colle pas avec mon image de chef des rebelles du QG n°1 et puis je n'avais jamais le temps pour ce genre de choses. Aujourd'hui c'est différent il y a des travaux dans la base et tout le monde déménage, du coup ce petit bain ne peut nuire à personne et je vais enfin passer un petit moment de tranquillité. Enfin c'est ce que je croyais... Le miroir de la salle de bain s'alluma (surpris, je me redressa immédiatement) et je vis le chef de la base n°2. Il m'annonça qu'un de ses éclaireurs qui était parti espionner les agissements de la milice s'était fait prisonnier et que son exécution publique était prévue dans trois jours.
-En effet c'est embêtant... Mais empêcher cette exécution nous coûterait plus cher, c'est trop risqué voyons...
-Cet éclaireur possède des informations capitales, comme l'emplacement des bases rebelles. Me répondit-il sur un ton grave.
-Et selon vous que suis-je censé faire ?
-Utilisez les résistants pour distraire les miliciens, inventez n'importe quoi mais sauvez ce pokémon !
J'hocha la tête et mis fin à cette entrevue. J'ordonna qu'on me mette en relation avec le QG des résistants pour mettre en place une stratégie.
"Vous êtes en relation avec le QG des résistants" m'avertit un subordonné.
-Bonjour à vous, je.. hum... tout va bien ? (j'entendis des cris de panique) bref, j'ai besoin de vous pour une mission de la plus haute importance, êtes-vous au courant de l'exécution qui est prévue dans 3 jours sur la grande place ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokelife.new.fr
avatar
June Carter

Demande ton rang à un admin


Fiche de ton personnage
Âge:
Camp dans la bataille:
Relations:

MessageSujet: Re: Alerte au quartier général   Dim 12 Aoû - 15:39

Alors que June ordonnai le silence de sa voix portante dans la salle. La vidéo-conférence s'alluma plongeant la salle de réunion dans un silence presque religieux. En effet, sur l'écran était apparût le chef des rebelles de la base N°1, autant dire le chef suprême des pokemon mais ce qui était peu commode c'était que le rebelle prenait tranquillement son bain dans le plus simple appareil arrachant une moue perplexe à June.

- Bonjour à vous, je.. hum... tout va bien ? Bref, j'ai besoin de vous pour une mission de la plus haute importance, êtes-vous au courant de l'exécution qui est prévue dans 3 jours sur la grande place ?

"Dans trois jours ? Sur la grande place ?" Pensa June en évaluant toutes les informations qu'elle avait reçue dernièrement. Elle ne se souvenait pas avoir entendue parler d'un tel évènement aussi se tourna-t-elle, le regard noir presque jetant des éclairs de fureur vers ses subordonnés chargés des informations. Ceux-ci avaient tous la tête baissé au sol, observant leurs pieds, les joues rouges. June comprit qu'aucun d'eux n'avait fait comme il se doit leur travail.

- Sacré merde ! S'écria June hystérique. Aucun de vous n'a put me mettre au courant de ça ? Mais que ce passe-t-il dans cette base de merde pour que tout déconne ainsi ? Démerdez-vous ! Je veux tout savoir sur cette putain d'exécution !

Les yeux révulsés par la colère, June se tourna vers la vidéo-conférence où, elle n'en doutait pas, Guns la regardait d'un air effaré. Certes, June était une jeune femme très vulgaire mais son tempérament agressif lui obtenait chacun de ses désirs. Bientôt, l'un de ses subordonnés arriva avec une lettre chiffonnée entre les mains.

- Voici la lettre nous informant de l'exécution, nous l'avons reçus la semaine dernière mais nous avons oubliés de ramasser le courrier. Toutes nos excuses, fit le subordonné.

La goutte d'eau qui fit déborder le vase.

- Vous avez oubliés de ramasser le courrier ? Mais dites-moi pourquoi est-ce qu'on vous garde dans cette putain de base si vous n'êtes pas foutus de ramasser le courrier ? Hurla June. Passons pour cette fois mais je ne veux plus que ça recommence. Bref, où en étions-nous Guns ? Un pokemon de la base n°2 s'est fait capturé par la milice, vous désirez notre aide pour le faire évader ? Avec les éclopés qu'on a dans notre base on vous garanti pas le résultat hein mais disons que ça vaut toujours mieux, n'est-ce pas ? Je vais former une petite escouade de brillants soldats, les moins pires disons plutôt, qui iront dans la capitale pour libérer ce pokemon !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Alerte au quartier général   

Revenir en haut Aller en bas
 

Alerte au quartier général

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The War of Destiny :: Base des résistants :: Base des résistants :: La salle des réunions-